• Nick Lavars, Michel Dufy

Uber recrute des ingénieurs UT pour développer ses taxis volants


Uber a d'abord révélé ses plans pour son service de taxi volant en 2016 (Crédit: Uber )

En poursuivant ses projets pour UberAir, Uber a fait appel aux services d’ingénieurs de l’Université du Texas à Austin (UT) pour développer les nouvelles technologies de rotor afin de faire décoller le service aérien de covoiturage.

Uber a d'abord dévoilé ses plans pour son service de taxi volant en 2016, soulignant une vision selon laquelle les avions à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) transporteront les gens autour des villes entre des Skyports stratégiquement placés . On espère que ce mode de transport sera plus rapide, tout en réduisant la congestion et la pollution dans les centres urbains très fréquentés.

Il espère commencer les essais en vol à Dubaï, à Dallas et à Los Angeles en 2020, mais il ne peut y arriver seul. Uber s'est déjà associé à la NASA pour développer de nouveaux systèmes de gestion du trafic aérien et a également permis à l'armée américaine de développer des technologies de rotor avancées. Cette dernière collaboration accueille désormais l’UT dans son sillage, qui travaillera avec Uber et les laboratoires de recherche de l’armée américaine pour construire les embouts rapides qui permettront aux véhicules de voler.

Les concepts ont donné une idée de ce à quoi pourraient ressembler les taxis volants d'Uber, mais ils sont loin d'être immuables. Le projet prévoit que l’appareil VTOL soit entièrement électrique et capable de rouler à une vitesse de croisière de 150 à 200 mi / h (241 à 322 km / h), à une altitude de croisière de 1 000 à 2 000 pieds (300 à 600 m). Il devrait également être capable de compléter 60 voyages par charge.

L'équipe UT sera chargée d'étudier l'efficacité et la signature sonore de systèmes co-rotatifs empilés pour les avions d'Uber, une technologie relativement nouvelle grâce à laquelle deux rotors sont placés l'un sur l'autre, tournant dans la même direction. Les premiers tests ont montré que cette configuration pourrait s'avérer plus efficace, polyvalente et offrir de meilleures performances que les autres approches.

«UT est particulièrement bien placé pour contribuer à cette nouvelle technologie, et Uber l’a reconnu», a déclaré Jayant Sirohi, professeur associé au sein du groupe d’équipe du département de génie aérospatial et de mécanique d’ingénierie du département UT. "En plus de l’expertise technique que nous apportons à ce domaine, nous disposons déjà d’une plate-forme pour tester les nouvelles configurations de rotor sur le campus."

Uber espère avoir UberAir opérationnel à Dallas et à Los Angeles d’ici 2023.

Source: Université du Texas à Austin

#livreblancUberElevate #UberAir #UniversitéduTexas #nicklavars #MichelDufy #Skyports #VTOL

Une autre Vision du Monde

DRONE LINE  - RCS 81246676100010 - 14 Lot.Prairie de la Vaquette

 Draille de la Vaquette

     13150 TARASCON (FRANCE).

 

Assurance R.C.: AXA France Iard N° 446626  
 

06.49.86.29.68

Suivez-nous sur

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon