• Colin Jeffrey - For ENGLISH VERSION

Airvinci sort un prototype d'hélicoptère caréné prêt à décoller


Le Airvinci, actuellement en cours d'élaboration d'abord comme un prototype de drone lourd, est conçu pour devenir finalement un véhicule à part entière, permettant à l’homme de faire un décollage vertical. Ce Style de conception bénéficie actuellement d’une certaine renaissance, déjà utilisée pour la conception de bateaux rapides, permettant le déplacement de personnes sans bruit grâce à des ventilateurs électriques, jusqu’à de véritables jet packs qui volent autour de sites d'intérêt et hoverboards suralimentés pour battre des records. Cette popularité ne cesse de croître en ce moment. Il faut maintenant ajouter un concept de machine de vol personnelle à cette liste de prototypes sous la forme de l'Airvinci: un ventilateur ADAV caréné qui devrait commencer sa carrière aéronautique comme un drone lourd de levage et plus tard, avec le rajout d’un cockpit, pour le transport de marchandises humaines.

L'idée originale du bricoleur invétéré, Tarek Ibrahim, est construit sur le rêve d'un moyen sûr, compact et abordable pour sauter embouteillages quotidiens. Le Airvinci est conçu comme un ventilateur soufflant, à pas fixe, avec un rotor d’avion. Ce prototype est dans les derniers stades de son développement et pourra démarrer ses vols d’essais dans les prochains mois. Ensuite, la version "Hélicoptère sac à dos" est prévue pour des essais débutant l'année prochaine, si tout va bien. "Nous avons prévu notre premier vol d'essai US cet été avec plus de vols d'essai plus tard cette année», explique le directeur du projet Airvinci, Markus Engelhart. "Actuellement, nous terminons les versions finales de plusieurs composants tels que les rotors, les moyeux et le contrôle des surfaces du rotor. Dans environ deux semaines, nous prévoyons de commencer l'assemblage final de notre prototype." Alors que certaines similitudes évidentes peuvent être pointées avec le Martin Jetpack, en termes de conception canalisé-vers-rotor, Airvinci présente certaines différences notables. Il met le pilote en position assise plutôt que debout et il est alimenté par deux moteurs spécifiques aux aéronefs et un seul rotor plutôt que d'un seul moteur et deux rotors. Selon Airvinci, les moteurs du prototype développent autour de 28 ch (21 kW) chacun, et le diamètre total du rotor de l'engin est d'environ 2,10 m. «Grâce à notre conception, nous sommes convaincus d'avoir un équilibre de poids meilleur qui permettra d'améliorer la dynamique de vol et la facilité d'utilisation», dit Engelhart. "Nous avons deux moteurs distincts qui rendent notre aéronef plus sûr et plus résilient à une panne de moteur, puisque vous pouvez voler même avec un seul moteur dans un cas d'urgence. Nous avons décidé d'utiliser des moteurs d'avion à partir d'un fournisseur externe qui est connu par la plupart des mécaniciens d'aéronefs en Afin de simplifier la maintenance et la réparation ". Airvinci croit aussi que, sur la base de ses calculs de conception, l'engin final habité aura un plafond de vol plus élevé, une plus grande autonomie, et plus de temps de vol moyen que le Martin Jetpack, aussi. Destiné à un éventail d'utilisateurs et d'utilisations, l'équipe de Airvinci affirme que leurs marchés comprendront des pilotes (recherche et de sauvetage des équipes), mais aussi des compagnies maritimes avant-gardistes qui pourraient expédier et livrer des colis plus lourds qu’avec les drones d’Amazon, grâce à la capacité de transport proposée par l'Airvinci, qui est d'environ 120 kgs.

Et, quand le système de vol autonome prévu sera entièrement développé, la société voit aussi un créneau potentiel pour les parachutistes, où la proposition de 3.800 m de capacité d'altitude du Airvinci permettra à ces utilisateurs de monter à une altitude de saut et ensuite revenir façon autonome à leur base. Bien sûr, comme tous les nouveaux avions, le Airvinci devra également compléter une série de procès de navigabilité et de se conformer à toutes sortes de règlements de vol bien avant que le premier client potentiel se sangle dans le siège de vol.

«Un des plus grands défis sera celui de sa conformité aux lois et règlements pour les aéronefs personnels circulant dans les zones urbaines, ainsi que pour les aéronefs pilotés et contrôlés de manière autonome», dit Engelhart. "Cependant, l'histoire a montré que les lois et les règlements peuvent éventuellement suivre les nouveaux développements technologiques." Aucun mot pour l’instant sur le prix potentiel ou les dates possibles de livraison, mais Airvinci prévoit de continuer à effectuer des vols de test avec une sortie inaugurale à la mi-année 2016, puis continuer avec le développement d'un prototype habité début 2017 et au-delà. La courte vidéo ci-dessous montre une animation du Airvinci sous ses différentes formes.

Source: Airvinci

ENGLISH VERSION

Airvinci ducted fan helicopter prototype set for take off

Colin Jeffrey June 26, 2016

10 pictures

The Airvinci, currently being developed first as a heavy drone prototype, is designed to eventually become a fully-fledged, human-carrying VTOL transport system (Credit: Airvinci) View gallery (10 images)

There's been a bit of a renaissance in designs for personal flying craft over the last few years, with everything from conceptual electric fan passenger craft designed for quiet commuting, to real jetpacks flying around landmarks and jet-powered hoverboards breaking records, and the collection just keeps growing. Now add one more personal flight machine concept to the list in the form of the Airvinci: a ducted fan VTOL aircraft that is expected to start its aeronautical life as a heavy-lifting drone and later have a cockpit added for carrying human cargo.

The brainchild of inveterate tinkerer, Tarek Ibrahim, and built on the dream of a safe, compact and affordable way to skip daily traffic jams, the Airvinci is designed as a ducted fan, fixed-pitch rotor aircraft drone prototype. It's claimed to be in the latter stages of development for a trial flight some time in the coming months, with a full-size "backpack helicopter" version slated for trials next year, all going well.

"We scheduled our first test flight this (US) summer with more test flights later this year," says Airvinci project manager, Markus Engelhart. "Currently, we are finishing final versions of several components like the rotors, the rotor hub and control surfaces. In about two weeks we are planning to start the final assembly of our prototype."

Whilst some obvious similarities can be drawn with the Martin Jetpack in terms of the ducted-rotor design, the people at Airvinci point to some notable differences. It puts the pilot in a sitting rather than standing position and is powered by two aircraft-specific engines and a single-rotor rather than a single engine and two rotors. According to Airvinci, the prototype engines for the drone put out around 28 hp (21 kW) each, and the total rotor size for the craft is about 7 ft (2.1 m).

"With our design we are convinced to have a better weight balance that will improve flight dynamics and the ease of use," says Engelhart. "We have two separate engines that make our aircraft safer and more resilient to engine failure, since you can fly even with only one left in an emergency case. We decided to use aircraft engines from an external supplier that is known by most aircraft mechanics in order to simplify maintenance and repair."

Airvinci also believes that, based on its design calculations, the eventually manned craft will have a higher flight-ceiling, greater range, and longer average flight time than the Martin Jetpack, too.

Intended for a range of users and uses, the team at Airvinci assert that their markets will include pilots, search and rescue teams, and forward-thinking shipping companies who could dispatch and deliver heavier parcels than possible with the likes of Amazon drones, thanks to the Airvinci's proposed carrying capacity of around 265 lb (120 kg). And, when a planned autonomous flight system is fully developed, the company also sees a potential niche for skydivers, where the proposed 12,500 ft (3,800 m) altitude capability of the Airvinci will allow such users the ability to climb to a jumping altitude and have their craft return autonomously to base.

Of course, like all new aircraft, the Airvinci will also need to complete a raft of airworthiness trials and comply with all manner of flight regulations well before the first potential customer straps themselves into the flying seat.

"One of the biggest challenges will be laws and regulations for personal aircraft in urban areas and for aircraft that are remote or autonomously controlled," says Engelhart. "However, history has shown that laws and regulations eventually follow new technological developments."

No word on potential price or any possible delivery dates, yet, but Airvinci plans to continue flying tests after an inaugural mid-year sortie, then tinker with development of a manned prototype onward through 2017 and beyond.

The short video below shows an animation of the Airvinci in its various guises.

Source: Airvinci

#AirvinciTarekIbrahim #MarkusEngelhart #MartinJetpack #ColinJeffrey

Une autre Vision du Monde

DRONE LINE  - RCS 81246676100010 - 14 Lot.Prairie de la Vaquette

 Draille de la Vaquette

     13150 TARASCON (FRANCE).

 

Assurance R.C.: AXA France Iard N° 446626  
 

06.49.86.29.68

Suivez-nous sur

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon