• Nick Lavars ENGLISH VERSION : Go to the bottom

La NASA met à l’épreuve à l'échelle nationale le système de contrôle du trafic pour les drones.


La NASA est allée très loin dans son système de gestion du trafic (UTM) d'aéronefs non habités (UAS) pendant un certain temps et est en train de mettre le système à l'épreuve. Si même la moitié des entreprises sont d’accord pour voir des drones dans l'espace aérien américain, les cieux seront bientôt beaucoup plus occupés qu'ils le sont aujourd'hui. Si Vous cherchez à éviter les embouteillages en altitude, la NASA a travaillé sur un système de gestion du trafic aérien pour les drones et aujourd'hui réalise son premier test coordonné, pour voir à quel point il peut accueillir des vols à différents endroits à travers le pays. Le volume des entreprises qui cherchent des drones pour livrer des colis en a conduit beaucoup à examiner comment l'espace aérien pourrait gérer tout le trafic entrant. Amazon, Google et Walmart sont quelques-unes des parties les plus notables qui cherchent à obtenir un rôle dans cette action, mais le concept de vol courriers robotiques a également inspiré une gamme de start-up de livraison de drones.

Quelques propositions ont surgi au cours de la dernière année visant à intégrer en toute sécurité des drones dans l'espace aérien américain, dont une d'Amazon lui-même. L'idée de base est que l'espace aérien au-dessous de 500 pieds (152 m), ce qui est où l'aviation générale commence, serait mis de côté pour les drones. Dans ce cadre, vous pourriez avoir une tranche basse vitesse de l'espace aérien pour les bricoleurs vidéo drones, par exemple, tandis qu'un autre canal pourrait être consacré à des drones de livraison à grande vitesse. La NASA est allée très loin dans son système de gestion du trafic (UTM) d'aéronefs non habités (UAS) pendant un certain temps et est en train de mettre le système à l'épreuve.

Elle dit qu’une solution finalisée pourrait tirer parti des éléments de l'approche de la gestion du trafic sur le terrain, qui comprend un système de routes, des règles, des lumières et des voies. Dans la pratique, cela pourrait se traduire à l'espace aérien des couloirs, geofencing dynamique pour empêcher les drones errants de pénétrer l’espace aérien réservé, et la comptabilité pour des choses comme les phénomènes météorologiques violents, la congestion et la planification des itinéraires à la volée. Aujourd'hui, pour la première fois, l'agence met ce système à l'essai dans plusieurs endroits à travers les États-Unis. Jusqu'à 24 drones seront mis en vol simultanément, si le temps le permet, sur divers sites d'essai approuvés par la Federal Aviation Administration (FAA) et qui seront contrôlés à partir de la salle d'observation UTM au Ames Research Center de la NASA en Californie. Cela permettra aux pilotes de drones externes à la NASA de s’engager avec l'UTM de différents endroits à travers le pays, chacun desservant différents types d'avions avec différents logiciels clients. Ecrans UTM et applications pour cet usage seront testés sur chaque site d'essai, ainsi que le plan de vol de tous les pilotes qui entrent dans l’UTM pour gérer les conflits : accepter ou rejeter. Avant d’envisager un déploiement réel d'un système de contrôle du trafic drone, nous en sommes qu’aux tout premiers jours. La NASA utilisera les résultats de ces derniers tests pour continuer à affiner la technologie en collaboration avec la FAA. D'autres étapes de test sont prévues au cours des prochaines années, qui comprendra l’étude de la façon dont le système fonctionne dans des zones densément peuplées et comment on peut faire des ajustements dynamiques pour maintenir un espacement de sécurité entre les drones, à la fois sensibles et insensibles. Source: NASA

ENGLISH VERSION

NASA puts nationwide traffic control system for drones to the test

Nick Lavars April 19, 2016

2 pictures

NASA has been chipping away at its Unmanned Aircraft System (UAS) Traffic Management (UTM) for some time and is now putting the system to the test. View gallery (2 images)

If even half of the businesses hankering to get drones into US airspace are successful, the skies will soon be a whole lot busier than they are today. Looking to avert gridlock at altitude, NASA has been working on an air traffic management system for drones and today is carrying out its first coordinated testing, looking to see just how well it accommodates flights at different locations across the country.

The sheer volume of companies looking to drones to deliver packages has led many to consider how the airspace might manage all that incoming traffic. Amazon, Google and Walmart are a few of the more notable parties looking to get in on the action, but the concept of flying robotic couriers has inspired a range of drone delivery startups, too.

A few proposals have popped up over the last year aimed at safely integrating drones into US airspace, including one from Amazon itself. The basic idea is that airspace below 500 ft (152 m), which is where general aviation begins, would be set aside for drones. Within that, you could have a low-speed slice of airspace for hobbyist video drones, for example, while another channel could be dedicated to high-speed delivery drones.

NASA has been chipping away at its Unmanned Aircraft System (UAS) Traffic Management (UTM) for some time. It says a finalized solution might leverage elements of the approach to traffic management on the ground, which includes a system of roads, rules, lights and lanes. In practice, this could translate to airspace corridors, dynamic geofencing to prevent drones wandering off course, and accounting for things like severe weather, congestion and route planning on the fly.

Today for the first time, the agency is putting this system to the test in multiple locations across the US. Up to 24 drones will be set in flight simultaneously, weather permitting, at various test sites approved by the Federal Aviation Administration (FAA) and will be monitored from the UTM observation room at NASA's Ames Research Center in California.

This will allow drone pilots external to NASA to engage with the UTM from different locations across the country, each flying different types of aircraft with different software clients. Purpose-made UTM displays and apps will be tested at each test site, as the pilots enter flight plans and the UTM checks for conflicts before either accepting or rejecting them.

As far as actual deployment of a drone traffic control system goes, it seems that it is still very much early days. NASA will use the results of these latest tests to continue refining the technology in collaboration with the FAA. Further stages of testing are scheduled over the coming years, which will include investigating how the system performs in densely populated areas and how it can make dynamic adjustments to maintain safe spacing between the drones, both responsive and unresponsive.

Source: NASA

#NickLavars #NASA #Walmart #Google #Amazon #geofencing #FAA

Navigation Rapide

Drone Line

Une autre Vision du Monde

DRONE LINE  - RCS 81246676100010 - 14 Lot.Prairie de la Vaquette

 Draille de la Vaquette

     13150 TARASCON (FRANCE).

 

Assurance R.C.: AXA France Iard N° 446626  
 

06.49.86.29.68

Suivez-nous sur

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon