• Admin

Au Japon un Drone Flic capture un Drone Suspect avec un filet


Quand il aperçoit un Drone Suspect en zone illégale, le drone héxacopter Predator tire un filet de (12 m) dans sa direction.

Fusils de chasse, les faisceaux hertziens et les mises à jour de firmware sont quelques-uns des moyens qui sont utilisés pour arrêter les drones dans les zones dangereuses.

Une autre approche qui commence à gagner un peu de terrain est le filet attrape-drones utilisé par les drones eux-mêmes.

Suivant l'exemple de la police de Tokyo le mois dernier, une équipe d'ingénieurs en mécanique a mis au point un système de récupération qui capte les petits drones et les porte sains et saufs

à l'endroit désiré.

Le département de la police de Tokyo a fait la une des journaux le mois dernier quand il a démontré l’éfficacité de son drone de chasse utilisant de grands filets destinés à ramasser les

drones suspects avant qu'ils ne puissent causer un préjudice. Piloté par la police anti-émeute,

le département espère utiliser ces véhicules pour capturer les drones qui ne peuvent se cacher

dans les zones sensibles, telles que l'espace aérien autour du bureau du Premier ministre

japonais, où un aéronef sans pilote a été intercepté l'an dernier en Avril.

Conçu par Mo Rastgaar, professeur agrégé de génie mécanique à l'Université technologique du

Michigan, ce dernier système ne semble pas être un peu plus sophistiqué. Décrit comme

«de la fauconnerie robotique », la solution de Rastgaar se compose d'un grand Drone exacopter avec un système de lancement monté sur son chassis.

Quand il voit un aéronef en position illégale, le drone Predator tire un filet de 12m de diamètre

dans sa direction qui enveloppe le contrevenant, le filet est alors fermé puis tiré en arrière sous

l'aéronef afin de l’éliminer de l’espace aérien.

L'équipe explique que le filet est conçu pour être suffisamment grand pour piéger même le

plus rapide et le plus agile des petits drones, et il peut être piloté de manière autonome,

par une personne au sol, ou une combinaison des deux. Un brevet a été déposé pour ce

système avec l'espoir qu'il pourrait trouver une variété d'utilisations, telles que les opérations

de lutte contre le terrorisme, l’espionnage et de trafic de drogue, et pour également contribuer

à l’application de nouveaux règlements concernant la réglementation de l’espace aérien pour les drones.

« La FAA (Federal Aviation Administration) vient d'annoncer que les drones doivent être enregistrés, et nous pensons que le législateur pourrait aider à faire respecter la loi en

attrapant les drones non enregistrés », dit Rastgaar.

Source: Michigan Tech

IN ENGLISH

Drone-catching hexacopter fires a large net to reel in suspicious aircraft

  • Nick Lavars

  • January 11, 2016

When it spots an illegal aircraft, the predator drone fires a net from as far as 40 ft (12 m) in its direction

Shotguns, radio beams and firmware updates are just a few of the ways being floated to stop dangerous drones in their tracks. Another appraoach that's starting to gain a bit of traction is drone-catching nets carried by drones themselves. Following the lead of Tokyo police last month, a team of mechanical engineers has devised a retrieval system that captures small drones and carries them unharmed to desired location.

Tokyo's police department made headlines last month when it demonstrated drone-hunting aircraft that tow around large nets, intended to scoop up suspicious aircraft before they can cause any harm. Flown by riot police, the department hopes to use the vehicles to capture drones that may be lurking in sensitive areas, such as the airspace around the Japanese prime minister's office where one unmanned aircraft was intercepted in April last year.

Conceived by Mo Rastgaar, an associate professor of mechanical engineering at Michigan Technological University, this latest system does appear to be a little more sophisticated. Described as "robotic falconry," Rastgaar's solution consists of a large hexacopter with a launching system fitted to its body.

When it spots an illegal aircraft, the predator drone fires a net from as far as 40 ft (12 m) in its direction. After shrouding the smaller drone, the enclosed net is then swung back beneath the larger aircraft with its catch inside and swept away from the area.

The team says that the net is designed to be large enough to trap even the fastest and most agile of smaller drones, and it can be flown autonomously, piloted by a person on the ground or a combination of both. A patent has been filed for the system with hopes that it could find a variety of uses, such as countering terrorism, spy and drug smuggling operations, and also helping enforce new drone regulations.

"The FAA (Federal Aviation Administration) has just announced that drones must be registered, and we think the catcher could help enforce the law by catching unregistered drones," says Rastgaar.

Source: Michigan Tech

#DroneFlic #Flic #Filetpourdrone #capturedrone #MichiganTech #NickLavars #MoRastgaar

Une autre Vision du Monde

DRONE LINE  - RCS 81246676100010 - 14 Lot.Prairie de la Vaquette

 Draille de la Vaquette

     13150 TARASCON (FRANCE).

 

Assurance R.C.: AXA France Iard N° 446626  
 

06.49.86.29.68

Suivez-nous sur

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon